Logiciel caisse : comment le choisir pour son commerce?

Depuis le premier janvier 2018, certaines entreprises sont dans l’obligation de s’équiper d’une caisse enregistreuse homologuée, et ce, pour lutter contre la fraude à la TVA. Un logiciel de caisse permet de faire la gestion de son commerce de façon assez complète, aussi bien pour la gestion des bases de données que pour la gestion des ventes, que ce soit pour l’enregistrement des bases de données, ou pour l’émission de tickets.

Tous savoir sur les logiciels de caisse

Le logiciel de caisse permet de gérer son commerce. Il comporte un système qui contient toutes les bases de données relatives au commerce, il permet d’enregistrer des fichiers qui peuvent comporter : les listes de clients, la liste des articles présents dans le magasin, les données des fournisseurs, et plus particulièrement, il sert à gérer les ventes et les achats effectués dans le magasin. Il comporte également la caisse enregistreuse.

La caisse enregistreuse sert à scanner les codes-barres des articles vendus, et d’imprimer des tickets pour les clients lors de leurs achats.

Le logiciel de caisse est pré-configuré par les fournisseurs, et il est mis à jour assez souvent pour être conforme aux lois auxquelles est soumis le commerce. Il permet entre autres de régler automatiquement les taux de TVA en cas du changement de ces derniers.

Comment choisir son logiciel de caisse ?

Avant d’acheter son logiciel de caisse, il est important de se pencher sur un certain nombre de points, pour garantir un choix qui sera adapté aux besoins spécifiques du son commerce :

  • Les fonctionnalités présentes dans les différents logiciels de caisses sont adaptées en fonction de l’activité exercée, il faudra donc que le choix du logiciel de caisse se fasse en fonction de l’activité pratiquée dans le commerce et des différents besoins qu’il pourrait avoir.
  • Il est nécessaire de choisir un logiciel de caisse qui ait une interface complète et facile d’utilisation. Ainsi, le propriétaire du commerce et ses employés ne trouveront pas de difficultés à l’utiliser et se familiariseront plus rapidement avec ses différentes fonctionnalités.
  • Il est obligatoire de choisir un logiciel de caisse homologué, il devra être livré avec une attestation le prouvant, et le fournisseur devra fournir les mises à jour nécessaires en cas de changements des taux de TVA ou d’ajout de mentions légales.
  • Il faudra se pencher sur les spécificités techniques du logiciel de caisse, pour garantir un choix de qualité.
  • Les fournisseurs proposent parfois des logiciels à des prix très attractifs, mais il faudra faire attention aux frais de mises à jour et de maintenance.
  • Il faudra s’assurer de choisir un système sécurisé, le fournisseur vers lequel on devra se tourner doit avoir une bonne notoriété dans le domaine, et ainsi garantir l’achat d’un système conforme aux normes de sécurité.

De suite des articles :